Lilian HARVEY, "cantactrice" (3ème partie)

Publié le par Daniel LESUEUR

En novembre 1942, l’Occupant resserrant son étau sur la Côte d’Azur (Lilian avait eu l’impudence de chanter pour les troupes françaises !), elle a juste le temps de s’exiler aux Etats-Unis où elle vivra modestement : après avoir vendu tous ses bijoux, elle peint des poupées tout en travaillant bénévolement comme aide-soignante pour la Croix-Rouge.

Après la guerre, vedette internationale un peu oubliée et désargentée (son dernier tournage remontait à 1940), elle vint à Paris poser ses légères valises, puis, se produisant de temps à autre, elle se rendit en Allemagne de l’ouest en 1949, en Egypte et en Scandinavie où, en 1952, elle rencontra Hartig Valeur-Larsen, un impresario qui devint son mari en 1953 mais dont elle divorça en 1955.

Enfin, de retour sur la Côte d’Azur, elle s’établit définitivement en 1956 à Antibes où elle ouvrit un magasin de souvenirs et se lance dans l’élevage d’escargots et de chiens.

Elle allait consacrer les dernières années de sa vie à tenter de rentrer en possession de ce dont le Troisième Reich l’avait spoliée.

En 1957 la République fédérale d’Allemagne lui alloua une pension. Simultanément elle déposa un dossier à la Commission des réparations de Londres chargée de faire dédommager les sujets britanniques privés des biens qu’ils avaient en pays étrangers, réclamant la somme d’un million huit cent mille francs suisses, ce qui lui fut accordé le 23 juin 1960.

L’argent, mais pas l’argenterie : là où ses malles avaient été enterrées, on avait tout retourné pour chercher du pétrole. « Elle ne reverrait plus son château mais elle récupérait une grande partie de sa fortune », écrit le grand reporter Mario Brun dans Nice Matin en 1960.

Il était hélas trop tard pour qu’elle pût jouir de sa fortune reconquise :devenue alcoolique, elle avait fait confiance à Else Pitty Wirth, une lesbienne du même âge qu’elle qui, dit-on, s’arrangea avec son personnel de maison pour la faire chanter. Lilian Harvey mourut en 1968 à l’âge de 61 ans et c’est Else Pitty Wirth qui hérita de sa fortune dont elle profita jusqu’à son décès en 2007 (elle avait 101 ans). Cliquer ICI pour une histoire peu connue de la vie de cette artiste...

Lilian HARVEY, "cantactrice" (3ème partie)

Publié dans musique, CINEMA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article