L'histoire de Let's Spend The Night Together / Ruby Tuesday (ROLLING STONES)

Publié le par Daniel LESUEUR

Il existait paraît-il un accord secret entre les Beatles et les Rolling Stones portant sur des dates de parutions arrangées dans l’intérêt de tous. Dans le cas présent, un mois seulement sépare la sortie du 45t des Stones (13 janvier) de celle des Beatles (15 février). Pour un passage à heure de grande écoute sur une télé américaine, Mick Jagger fut prié de changer quelques paroles considérées comme trop choquantes ; c’est ainsi que let’s spend the night together (“passons la nuit ensemble”) fut ce soir-là transformé en “let’s spend some time together (“passons un moment ensemble”). D’accord pour raccourcir la durée du temps passé, pourvu qu’on s’amuse !

En Angleterre, « Let’s Spend… » grimpa à la troisième place du hit-parade. Aux Etats-Unis, en revanche, c’est l’autre face qui recueillit tous les suffrages : « Ruby Tuesday » fut n°1 avec sa merveilleuse partition de flûte jouée par Brian Jones. En France, Richard Anthony l’interpréta sous le titre « Fille Sauvage ».

Le 22 janvier, les Stones sont dans l’émission de variétés télévisée Sunday night at the London Palladium. Une institution : depuis 1955, cette émission faisait partie des coutumes britanniques dominicales au même titre que le rosbif et le pudding. Elle avait évolué en même temps que la musique pop ; à preuve, l’animateur (le comédien Jimmy Tarbuck) qui désormais se coiffait à la Beatles comme le véritable natif de Liverpool qu’il était (né en 1940 comme John Lennon, ils avaient été copains d’école).

Malgré ces efforts pour se mettre au goût du jour, l’émission était jugée relativement conservatrice par les rock stars… mais le fait d’être suivie par dix millions de téléspectateurs était un motif suffisant pour que ces mêmes rock stars, qui en théorie auraient pu refuser de s’y produire, s’assoient sur leurs principes. Même tabac pour les Stones : c’était l’endroit idéal pour présenter leur nouveau 45-tours, dont la face A, nous venons de le voir, était « Let’s spend the night together » et la face B « Ruby Tuesday ». Une fois fait, les Stones n’avaient plus qu’une idée en tête : SE BARRER ! Ce qu’ils firent, déclenchant un tollé de protestations et un tsunami d’indignation : la coutume était, pour tous les artistes, de rester jusqu’à la fin de l’émission pour, tous ensemble, prendre congé du public et le remercier d’avoir regardé l’émission, tous grimpé sur un podium constitué par une scène tournante. Cela dit, ils avaient une bonne raison pour ne pas rester : Brian et Keith, qui étaient arrivés en retard de deux heures aux répétitions, avaient passé la journée en trip, sous acide.

L'histoire de Let's Spend The Night Together / Ruby Tuesday (ROLLING STONES)

Publié dans musique

Commenter cet article