Introduction à Linux et la philosophie du logiciel libre

Publié le par Daniel Hubinon

Introduction à Linux et la philosophie du logiciel libre

A - Introduction.

Le succès de Linux s’explique par ses qualité techniques et l’essor d’un courant de pensée issu des mouvements qui revendiquent la liberté individuelle en réaction aux contraintes dictées par les logiciels propriétaires intimement liés à l’évolution d’un matériel … devenant rapidement obsolète et incompatible avec les nouvelles versions des OS imposés (à grand renfort de $) à 90% du parc informatique mondial.

Le "libre" propose un large éventail de solutions à ceux qui cherchent la voie royale pour s’évader du "zoo" et s’éclater en toute liberté dans la jungle.

L’univers Linux propose quantité de manuels, tutoriels, blogs et communautés animées par les adeptes, et inconditionnels, qui partagent gratuitement expériences conseils et une précieuse assistance aux novices …

http://www.gnu.org

A propos de cette introduction:

L’auteur se propose d’aborder le sujet d’une manière, volontairement, généraliste et synthétique, avant d’entrer dans le vif du sujet avec une approche pratique par la mise en évidence des spécificités de quelques distributions susceptibles de répondre aux besoins de chacun et terminer par quelques conseils et astuces.

1 - Qu’est-ce ce que Linux ?

Cette question peut générer une multitude de réponses, de la plus simple à la plus complexe.

En 1991 un étudiant finlandais (*), développe un noyau inspiré de la philosophie Unix, avec comme but initial de comprendre et d’interpréter les instructions du programme Intel 386.

"Un noyau est la couche basse d’un système d’exploitation qui gère la mémoire, l’accès aux périphériques, la circulation des données, les droits d’accès, et les processus nécessaires à l’ordinateur pour exécuter les multiples tâches qu’il traite à la demande de son utilisateur".

Quand son noyau répond à ses attentes (*) Linus Torvalds le gratifie d' une interface graphique (**), offrant à l’utilisateur un bureau (comme dans Windows et OsX) ou trouver les applications, dossiers, et tout le nécessaire à l’usage productif et rationnel de l’ordinateur.

Au départ un noyau ne peut se configurer qu’en lignes de commandes, une procédure peu pratique pour un novice.

(**) GNOME, acronyme de GNU (Network, Object, Model, Environnement), un des environnements graphique des plus utilisés dans le monde Linux.

2 - Qu’est-ce ce que le logiciel libre ?

Une notion de liberté, à l’opposé du "logiciel propriétaire" qui nécessite de payer la licence d’utilisation accordée par l’éditeur.

Le "logiciel libre" est conçu pour offrir la liberté d’exécuter, de copier, distribuer, étudier, modifier et améliorer un logiciel … et la satisfaction de partager son expérience.

http://www.gnu.org/philosophy/free-sw.fr.html

La distribution la plus connue nous donne une superbe explication imagée de la philosophie:

Ubuntu, un mot d’origine africaine signifie, "humanité aux autres", plus exactement: "Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous".

3 - Pourquoi cette diversité des distributions?

Distribution: assemblage d’un noyau, avec tous les utilitaires de bases et logiciels de haut niveau livrée comme système clé en main.

La plupart sont axés sur la facilité à l'installation et à l'usage, d’autres sont destinées aux "geeks" et "Linuxiens" expérimentés, spécialisées dans un domaine précis comme l'enseignement ou présentent des fonctionnalités optimisées pour le matériel, légères pour les PC passés de mode ... bref presque autant de versions que de cas d’utilisateurs potentiels.

B - Ubuntu et Debian, installer et découvrir.

Ubuntu 13.04 est simple à installer, après le téléchargement de l'image "ISO" il suffit de la graver sur CD et de redémarrer l’ordinateur sur ce dernier.

Ubuntu et d’autres distributions proposent "essayer" ou "installer" dès l'écran d'accueil (*).

Le téléchargement et la gravure peuvent se faire sous Windows ou MacOsX.

http://lea-linux.org/documentations/Installer_Ubuntu_13.04

Debian à la réputation d'être moins facile à installer, surtout pour aller au delà du système de base ... il est en fait possible de le compléter par plusieurs logiciels, pour ceux qui le souhaitent.

L'opération peut durer, selon le choix, de quelques minutes à plus d'une heure.

Au moindre doute ce lien répond à toutes les questions:

http://www.debian.org/releases/stable/i386/index.html.fr

C - Distributions les plus utilisées.

Ce lien fait le tour de tout ce qu'il est possible de trouver:

http://www.pcastuces.com/pratique/linux/distributions_linux/page1.htm

(*) Comment tester Linux par simple curiosité.

a - Exploration des sources:

http://www.linux-pas-a-pas.org/comparer-distributions

b - Télécharger le fichier ISO du "Live CD" de la version à tester.

c - Graver l'image disque sur CD (ou DVD) :

d - "Booter" sur le support et suivre les instructions.

Rien n’est copié sur ordinateur, certes plus lente qu'une version installée, mais suffisante pour tester la compatibilité matérielle et découvrir les fonctionnalités.

Comment choisir?

Rien de plus simple, tout est là:

http://www.linux-pas-a-pas.org/choisir-une-distribution

Quelques classiques, dans les grandes lignes:

Slackware : une des plus anciennes réservée aux expérimentés (on le devient parfois très vite).

Mandriva : facile à installer, interface intuitive, utilisation simple - Mageia: une dérivée pour tous, débutants comme avertis.

RedHat : très répandue, sur serveurs, pour spécialistes.

SuSE : édité par Novell complet et simple, La version ServerPro est utilisée par plus de 13 000 entreprises.

Debian : Stable, complète, moins évidente à installer et configurer, la préférée de l’auteur, qui utilise également Ubuntu 13.04 pour des tests spécifiques.

Quelques variantes.

Knoppix: simple, pour tous, installation en 20 minutes.

Skolelinux: pour enseignants, facile à installer et administrer.

Ubuntu: "LA" distribution pour débuter, simple à l’installation comme à l’usage, conseillée avant d’opter pour Debian.

Lubuntu: "ultra légère" pour les vieilles bécanes avec peu de Ram.

Kubuntu: différente d’Ubuntu par le bureau et quelques applications par défaut.

Xubuntu: léger, donne une deuxième vie aux anciens PC, et la vitesse d'exécution sur machines récentes.

Toutou Linux : rapide, complet, facile à installer, intuitif l’idéal pour les enfants, existe en version pour clé USB.

SabayonOS: une petite nouvelle, à suivre.

ElementaryOS : (base Ubuntu) simple, élégante au look très Mac OsX.

Et la dernière testée par l’auteur, abordée plus en détail plus loin:

Tails : petite distribution (base Debian) géniale, sur clé USB, pour surfer anonymement grâce à TOR et Vidalia installés et configurés.

Tout est sur la clé, l’installation est à la portée du débutant, la documentation est claire et complète.

Site du projet: https://tails.boum.org/index.fr.html

l’indispensable pour les nomades: chez un ami, un voisin ou ailleurs on connecte la clé, avant de démarrer la bécane en pressant la touche "F12" pour "booter", sur elle et surfer en tout anonymat, en ne laissant aucune trace sur le PC.

TAILS: "The Amnesic Incognito Live System"

TOR, (The Onion Router) un réseau mondial décentralisé de routeurs organisés en couches, et nœuds pour transmettre de manière anonyme des flux de trafic sur le net.

Voir liens:

http://fr.flossmanuals.net/comment-contourner-la-censure-sur-internet/ch029_tor-le-routage-en-oignon

http://suite101.fr/article/le-trafic-sur-internet-analyse-et-conseils-a35983

Par l’accès à une série de relais l’adhérant peut choisir un chemin aléatoire, un "circuit " dans lequel chaque relais connaît son prédécesseur et son successeur, sans autre information que sa situation géographique.

Les données à acheminer sont associés à une identification sur les relais par un code arbitraire défini à la construction du circuit. L’identification réelle de l’émetteur de la requête est en principe inaccessible.

Si votre adresse IP, réelle (via le FAI) est par exemple : 78.56.162.213 en passant par les services de TOR elle devient : "77.109.138.42", pour le destinataire final.

Bref, impossible pour quiconque de savoir qui vous êtes et d’ ou vous venez réellement.

N.B. Ceux qui le souhaitent peuvent faire de leur ordinateur un relai supplémentaire dans la maille du réseau via: "installer un relai". Plus nous serons nombreux au mieux nous resterons anonymes. La navigation est un peu moins véloce ... c'est à peine perceptible sauf quand plusieurs relais se déconnectent en même temps, ce qui est peu fréquent.

D - Références indispensables.

0 - Définition de l’Open Source:

http://www.linux-france.org/article/these/osd/fr-osd-1.html

1 - L’indispensable guide pour entrer dans Debian par la grande porte:

http://www.debian.org/releases/stable/i386/install.pdf.fr

2 - Installation de Debian 6 "Squeeze" - Optimisation

http://librox.net/spip.php?article40

3 - L’essentiel sur Unix:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Unix

http://lozzone.free.fr/unix/guide-unix.pdf

4 - Tout sur les distributions:

http://www.techradar.com/news/software/operating-systems/best-linux-distro-five-we-recommend-1090058

5 - Questions fréquentes:

http://www.linux-pas-a-pas.org/faq

E - Pour aller plus loin.

La découverte et l'essai des diverses distributions ne se limite pas aux live CD, on peut les installer sur HD interne (partition dédiée), sur externe et clef USB.

Les outils nécessaires se trouvent, parmi une multitude d'autres d'autres, dans les "Logithèques" des distributions.

Pour les systèmes peu utilisés ou pour découvrir une distribution avant de l'adopter la machine virtuelle est une solution simple à mettre en oeuvre via: VirtualBox.

F - En guise de conclusion quelques informations générales:

80% des sites et serveurs "ftp" sont hébergés sur des machines Linux essentiellement en Debian et RedHat.

Ce qu'on dit sur la toile à propos de Linux.

- Installer un système Linux n’implique pas de licence, on a le choix entre l’investissement en temps ou en argent.

- Insensibilité (pas sur à 100%) aux virus et autres menaces diverses qui s’attaquent essentiellement à Windows.

ClamAV (anti-virus libre) s'installe en deux clics ... au cas ou?

On le lance quand on y pense le résultat est souvent "pas de fichier infecté", en profiter pour mettre à jour les "signatures", leur nombre augmente sans cesse.

- Vaste choix de distributions pour faire face aux besoins de tous.

- Pratiquement pas de piratage, les logiciels sont gratuits, utilisables en toute légalité et liberté.

- Mises à jour centralisées : le système d'exploitation et les applications évoluent en harmonie.

- Moins gourmand en espace disque et ressources matérielles.

- Installer une application, très simple avec les "logithèques".

N.B. Il faut dans certains cas, rares, entrer dans le Shell, mais bon si c'est fastidieux la première fois on s'y fait.

- Les applications se déclinent en de nombreuses langues;

Le mongol, le gaélique, le cherokee ... et d'autres.

Dans l'espoir de vous avoir fait découvrir un autre monde ... et peut-être vous avoir convaincus, à bientôt,

Ubuntu

Ubuntu

Debian

Debian

Logithèque

Logithèque

Tails

Tails

Bureau Ubuntu

Bureau Ubuntu

VirtualBox

VirtualBox

Publié dans OsX - Linux - Windows

Commenter cet article