Histoire d'une chanson: Purple Haze (1967, Jimi Hendrix)

Publié le par Daniel LESUEUR

Le nom de purple haze fut attribué à une variante du LSD, que certains utilisateurs mélangent au hashich pour donner le purple hazich.

C'est le titre du deuxième 45-tours du trio Jimi Hendrix Experience… le titre très certainement le plus joué sur scène par Jimi durant sa trop courte carrière (1966-1970).

Un succès relatif aux États-Unis (seulement 65e), énorme en Angleterre (3e).

Les paroles de Purple haze furent écrites le 26 décembre 1966. L'enregistrement, en studio, fut réalisé le 11 janvier et les 3 et 7 février 1967.

La phrasé bien particulier de l'interprète est à l'origine d'une confusion, de nombreux possesseurs du disque ayant, en toute bonne foi, cru entendre « 'scuse me while I kiss this guy » alors que Jimi chantait « 'scuse me while I kiss the sky » (inutile de préciser que Hendrix n'était pas homosexuel ; il aurait plutôt été à ranger dans la catégorie obsédé en bonne santé, capable de satisfaire une dizaine de filles dans la même nuit).

Seconde formule sur laquelle l'artiste reviendra s'expliquer : « This girl, put a spell on me »…

Jimi raconte avoir été envoûté par une fille, vers l'adolescence. Pour le reste, Jimi Hendrix avoua avoir puisé l'inspiration de Purple haze dans Night of light : day of dreams, une nouvelle écrite par Phillip José Farmer et publiée en 1957 dans le magazine américain Fantasy and science-fiction. Mais Jimi était frustré d'avoir dû limiter sa chanson au format d'un 45-tours, c'est-à-dire, dans la réalité, à un petit chef-d'œuvre pop de 3'45''… encore raccourci à 2'51'' au moment de sa publication commerciale : l'artiste expliquait que le texte complet de sa chanson, dont le titre exact était Purple haze, Jesus saves, comptait plus de mille mots ; le manuscrit, en effet, s'étalait sur neuf pages (il fut vendu aux enchères, fort longtemps après le décès de l'artiste : en 1990, le cahier trouva acquéreur pour la somme de $ 17 600).

En France, le disque sortit sous pochette erronée : on crut voir les 3 musiciens au marché aux Puces de Paris, or, en fait, il n'y en avait que deux, HENDRIX et Noel REDDING (voir document n°2).

Histoire d'une chanson: Purple Haze (1967, Jimi Hendrix)
Histoire d'une chanson: Purple Haze (1967, Jimi Hendrix)

Publié dans musique

Commenter cet article