Adamo en quelques tubes imparables… Imparables ou discutables ?

Publié le par Daniel LESUEUR

Certains artistes sont à jamais incontestables (Brel, Brassens), d’autres seront pour toujours contestables (Sheila, Annie Cordy). Entre les deux, où placer Adamo?

Il est assez étonnant que les "copains", en 1965, aient pu être séduits par les valses ou les tangos de ce chanteur à la voix androgyne.

Adamo représente le trait d'union entre la fougue, la jeunesse des copains, et une musique un peu plus adulte, comme celle de Gilbert Bécaud ou Claude Nougaro.

Ses principaux tubes : «Vous permettez, Monsieur», «Tombe la neige», «Les Filles du bord de mer », «La Nuit», «J'aime», «Mes mains sur tes hanches», etc… sont-ils imparables ou discutables ?

La France adore Adamo… avec quatre ans de retard !

C’est de Jemmapes (Belgique) que nous arriva ce jeune chanteur d'origine sicilienne, Salvatore Adamo. Ses deux premiers vinyl, enregistrés en italien, paraissent respectivement fin 1960 et début 1961.

En 1965, en France, il est le chanteur n°1

Il a plus de succès que Johnny Hallyday (qui, coincé à l’armée, est dans l’incapacité d’envahir les hit-parades et les salles de spectacle).

Pour ou contre Adamo ?

A l’instar d’un Joe Dassin ou d’un Claude François qui se partageaient entre chansons trop faciles et petits bijoux ignorés du grand public, Adamo est presque un cas à part dans la chanson d’expression française. Comment l’interprète de «Vous permettez monsieur» et des «Filles du bord de mer» a-t-il pu à peine trois ans plus tard enregistrer « Inch Allah » et trois mois plus tard signer « Le Néon » au texte si affligeant qu’on ne peut résister au plaisir de le reproduire : « Le néon, le néon… le nez on l’air… l’air d’un c… »

Pour en revenir à la comparaison avec Claude François et Joe Dassin, en fait elle ne s’impose pas : Claude François et Joe Dassin, globalement, obtenaient leurs grands succès populaires avec des chansons faciles à retenir. Adamo, lui, parvint à imposer une chanson qui aurait pu être écrite par un chanteur « à texte » : « Inch’ Allah ».

Inch' Allah, 1967

Bien que composée avant que n'éclate la Guerre des Six Jours, cette chanson, n°1 en France en février, est malencontreusement sortie à l'étranger au moment du conflit. Le grand public crut, à tort, y déceler de l'opportunisme, ce qui valut à Adamo d'être interdit pendant dix ans dans les pays arabes et au Liban, contrées où il avait pourtant énormément de succès.

Refusant de prendre parti pour un peuple ou pour un autre, Adamo modifia deux fois les paroles de sa chanson, en 1978 et en 1993, afin de faire passer correctement un message de paix dans son texte autrefois controversé (Adamo a d'ailleurs été, depuis, nommé Ambassadeur de la Paix dans le cadre d'une mission organisée par l'UNICEF).

"J'aimerais bien ne plus avoir à la chanter, confie Adamo à Platine en janvier 2007, cela voudrait dire que la paix en Orient a enfin progressé".

A demain sur la lune, 1969

Un titre opportuniste dans la carrière du chanteur belge d’origine sicilienne : cette chanson, en effet, entre au hit-parade le mois même où les Américains mettent, pour la première fois, le pied sur la Lune.

Tombe la neige, 1964

Son premier disque, “Sans toi, ma mie” n’est passé sur aucune radio. Plutôt que de détruire les 500 exemplaires invendus, le directeur artistique d'Adamo le fait distribuer dans les juke-boxes de Belgique... et du jour au lendemain, Adamo est une vedette locale. Reste à franchir les limites du petit pays. Ce sera fait avec “Tombe la neige” qui va lui apporter la consécration.

L'histoire en est authentique : Salvatore attendait, sous la neige, une petite amie qui n'est jamais venue.

Cette simple historiette a su conquérir le coeur des Francophones... ainsi que celui des Japonaises qui ont réservé un accueil phénoménal à Yuki ga furu, la version interprétée par Adamo lui-même qui n’ignorait pas à quel point sa chanson était prisée au pays du Soleil levant : il l’avait entendue à bord d’un vol Tokyo-Paris et l’hôtesse de l’air nippone lui avait certifié qu’il s’agissait d’un chant traditionnel japonais ! A la fin des années 90, plus de trente ans après sa sortie, Yuki ga furu était classée 3è au classement des karaokés. «Vous permettez Monsieur», 1964

Il s’agit, avec son autre succès « Les Filles du bord de mer », de l’une des chansons les plus détestées par les amateurs de rock !

Adamo en quelques tubes imparables… Imparables ou discutables ?

Publié dans musique

Commenter cet article

edenfleur 14/07/2014 14:08

Personnellement, je classe ADAMO parmi les très grands de la chanson française. Il s'agit d'un auteur-compositeur-interprète qui se bonifie avec le temps. Ses textes sont beaux, il a une plume "fine" et engagés ("concernés", dit-il) ou pas, ils ont toujours un sens. Ses mélodies sont encore plus intéressantes aujourd'hui qu'hier (plus riches).
Il est clair qu'il s'agit d'un très grand Monsieur de la chanson sinon il ne serait pas là, plus de cinquante ans après ses débuts. De plus, Monsieur Salvatore ADAMO a toujours fait une carrière internationale et cela n'est pas donné à tout le monde. Ce n'est pas le fait du hasard.
Au fait, Brel et Brassens aimaient le travail de ce jeune homme.
Un grand bravo à lui...