Queen a-t-il battu le record des Beatles ?

Publié le par Daniel LESUEUR

Le plus grand 45 tours du vingtième siècle est sans doute “Bohemian Rhapsody”

Après la séparation des 4 de Liverpool, on ne cessa de leur chercher des remplaçants en termes de ventes de disques : les Bee Gees, Abba, Michael Jackson...

Les véritables débuts de Queen furent peu glorieux. Hormis leur ami et célèbre animateur de radio Kenny Everett, personne ne voulait, en 1973, leur tendre une main secourable.

Et puis, miracle : l’année suivante, leur deuxième 33 tours sobrement intitulé « Queen II » fit un malheur, accompagnant dans leur course deux tubes imparables, « Killer Queen » et « Seven Seas Of Rhye ». leur troisième 33 tours, « Sheer Heart Attack » consolidait leur assise. Ils étaient en route pour la gloire et resteraient au top jusqu’au décès de leur leader charismatique.

Bohemian Rhapsody sort en 1975

Accompagnant leur quatrième 33 tours (« A Night At The Opera »), le 45 tours « Bohemian Rhapsody » fit souffrir les artistes... mais également l’équipe qui les entourait. L'extravagant, baroque et polymorphe "Bohemian Rhapsody" constitue un grand moment de bravoure musicale.

Un collage, certes... mais quel collage !

La chanson prendra trois semaines pour être enregistrée dans son intégralité. Rien que la partie vocale consistant à évoquer "Galileo, Galileo" durera douze heures pleines. Quitte ou double ! Le titre aurait pu connaître un cuisant échec (un « flop » comme disent les Anglais). D'une durée exceptionnellement longue (tout au moins pour une chanson destinée à passer à la radio : six minutes, le double de la moyenne), elle faillit bien être amputée, la maison de disque proposant de réaliser un edit (version écourtée pour passage en radio). "Bo rhap", comme l'appellent les fans du groupe, déroule tour à tour de nombreux genres musicaux (ballade, rock hard, pop, etc.) devenant, au bout du compte, un opéra de poche. "A Night at the opera" est d'ailleurs le titre de l'album dont il est extrait.

Quant à Mercury, il flirtera avec l'opéra à la fin de sa carrière, enregistrant avec la soprano Montserrat Caballé.

Rétrospectivement, les coupeurs de cheveux en quatre ont disséqué le texte de la chanson, relevant la formule "Goodbye everybody, I've got to go", croyant y déceler la conscience d'une mort prochaine. Fausse interprétation : en 1975, le Sida n'était pas encore véritablement apparu sur la planète.

"Bohemian Rhapsody out Beatled the Beatles"...

Difficile de traduire cette formule émanant d'un chroniqueur anglais autrement que par "ils ont beatlé les Beatles". C'est assez surréaliste ! L'auteur de la chronique signifie qu'à son sens Queen a battu les Beatles sur leur propre terrain en publiant un single qui va encore plus loin que les meilleurs singles des Quatre de Liverpool.

"Bohemian Rhapsody" sera deux fois n°1 du hit-parade

C’est le cas une première fois à sa sortie, en décembre 1975 et également en décembre 1991, à l’occasion de sa réédition après le décès de Freddie Mercury, et dont le bénéfice des ventes alla à la recherche contre le Sida. En février 1996, le titre connaît à nouveau son heure de gloire grâce à la nouvelle version des Braids, un duo constitué par Zoe Ellis et Caitlin Cornwell... version simplement destinée, à l'origine, à illustrer la bande sonore d'un film au modeste succès, "High school high" (en France, "Prof' et rebelle"). Les rocks critics s’accordent à placer la chanson de Queen dans les meilleurs 45 tours pop, aux côtés de « Like A Rolling stone » de Bob Dylan, « Satisfaction » des Rolling Stones, « Yesterday » des Beatles et « Bridge Over Troubled Water » de Simon and Garfunkel. "Bohemian Rhapsody" fut élu en 1977 Meilleur Single des 25 dernières années. A quand un classement officiel des plus grandes chansons du vingtième siècle ?

Queen a-t-il battu le record des Beatles ?

Publié dans musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article