Les Celtes, nos ancêtres en 27 définitions

Publié le par Daniel Hubinon

Les Celtes, nos ancêtres en 27 définitions

Organisation et structures de la société celtique, ses institutions, la vie de la tribu

Agriculture

Au néolithique son apparition marque la fin d'une époque organisée autour de la chasse.

Les clans se sédentarisent, deviennent cultivateurs et éleveurs, on voit s'implanter les champs ouverts et ceux fermés par des haies.

La ferme comprend, l'habitation les ateliers et réserves ou sont stockées les céréales en silos, en jarres et greniers.

L'outil se modernise par l'invention de la charrue et de la moissonneuse, cependant les travaux de la terre resteront l'apanage de la classe inférieure.

Alimentation

Essentiellement constituée de céréales moulues consommées sous forme de galettes et de bouillies, accompagnés de viandes, gibier et volaille servies rôties bouillies et cuites à l'étouffé.

Le vin, importé de Grèce et d'Italie, est réservé riches on consomme surtout du lait et des boissons fermentées comme la bière de froment aromatisée d'hydromel.

Artisanat

Sur l'échelle sociale l'artisan, dont le rôle est essentiel se situe après les guerriers au dessus des travailleurs de la terre.

Les celtes ont hérité : des Grecs l'exploitation de la mine, des Eduens le travail de l'or et de l'argent, des Bituriges celui de fer. Ils fixent l'étain sur le cuivre et inventent le placage utilisé pour les chars des rois. Ils maîtrisent tissage et brochage des étoffes, les teinturiers font la réputation des Atrébates belges, le gros drap est connu des romains et des grecs.

Le tannage permet la fabrication des chaussures et autres éléments vestimentaires, l'hiver on porte des galoches à semelles de bois ou de liège.

Dans les régions du nord on maîtrise le salage des viandes et le fumage des jambons qui de nos jours sont appréciés dans toute l'Europe.

Dans les régions riches en argile la poterie prend son essor dès le néolithique la production est exportée dans toute la Gaule et au delà.

Bretons

Chassés par César ils s'exilent en Grande Bretagne pour revenir plus tard en Armorique la Bretagne actuelle.

Celtes

D'origine Indo-Européenne ils éssaiment à la fin de l'âge du bronze pour créer des royaumes éphémères 500 ans avant notre ère. Les Celtes en Europe centrale à l'âge du fer sont unis par un langage commun qui génèrera d'autres langues au fil des siècles lors de leur installation dans la majeure partie de l'Europe.

Celte, kélos en Grec, à la même origine que gaulois nom que César utilisera pour désigner les celtes soumis à Alésia.

Combat

Le combattant fait partie d'une armée non permanente, elle est constituée en prévision d'une guerre, mais on le retrouve souvent à titre individuel dans l'armée d'un autre peuple, ces services "mercenaires" ont généré des revenus à beaucoup de tribus.

Leurs armes sont des lances, piques, javelots et l'épée, l'arc est plutôt utilisée pour la chasse. Le char parfois muni de faux est connu depuis l'âge du bronze, l'efficacité des armes celtes est telle qu'elles seront adoptées par les romains.

Commerce

Ils se fait essentiellement entre tribus, par le troc, des transactions se font à l'aide de lingots de fer et des outils comme la hache de bronze pour le commerce avec grecs et romains qui apprécient cet artisanat de qualité.

L'échelle de richesse est pour les celtes la taille du troupeau ou la quantité de céréales.

Dieux*

La diversité des sources complique l'analyse d'un panthéon particulièrement riche, les latins proposent une similitude avec le modèle romain, le christianisme confond dieux et héros en utilisant des noms sans liens avec l'origine celte.

Les Gaulois vénèrent la foudre, les astres, les éléments par : Taranis le tonnerre, Bel le soleil, Arduina, la foret (ardennaise)

Druides (bardes et vates)

Sa position est définie par : "Personne ne parle avant le roi, et aucun roi ne parle avant le druide".

Pour les anciens les druides font référence au chêne (dru), l'étymologie la plus vraisemblable étant les Dru-uid-es, "les très savants".

Ils président aux destinées de la tribu comme autorité juridique, politique et en matière d'éducation par la possession de la connaissance.

Les bardes sont les poètes sacrés, présents à toute cérémonie, les vates sont décrits par César comme versés dans la divination et la médecine.

Femme celte

Mère, épouse, fille, libre et autonome, parfois propriétaire foncière elle participe aux décisions concernant la tribu. Elle peut avoir une charge sacerdotale, druidesse, s'occupe de l'éducation des enfants, est libre du choix de son époux, si elle apporte une dot le mari doit fournir une valeur égale de ses propres biens.

Gaulois

Les "Galli" en latin, occupent un territoire correspondant à la France Belgique Suisse et nord de l'Italie, organisé en tribus autonomes avec une identité culturelle basée sur la langue.

Les rois pratiquent une politique propre à chaque entité en excluant le concept de nation, ce qui explique en partie les déboires de Vercingétorix pendant la guerre de Gaules.

Guerrier

Pour grecs et Romains les Gaulois sont une "race indomptable fière et redoutable qui fait la guerre aux hommes, aux dieux, à la nature … méprisant la mort et respectant leurs ennemis …".

Habitat

Après la sédentarisation ils bâtissent des maisons en bois au nord en pierre au sud, créant des villages ouverts sans système de protection ou ceinturés d'une palissade.

La maison est plutôt sommaire, bêtes et hommes partagent le même toit, la cheminée et la porte en sont les seules ouvertures.

Les plus vastes sont compartimentées et généralement, à l'exception du tissage les travaux des artisans se font au dehors sous un auvent.

La cheminée centrale, procurant la lumière et la chaleur, est entourée d'un mobilier fonctionnel et rudimentaire, la paille et le foin servent de literie, un soin particulier est apporté à la toiture pour faire face à la pluie et au vent.

Langues

Pendant l'expansion la langue celte est parlée du Portugal à la Turquie, puis donnera naissance à des nouveaux idiomes selon les régions :

Leptontique en Italie du nord, Celtibère en Castille, Gallois en pays de Galles, Irlandais et Gaélique en Irlande (la plus riche en littérature), Ecossais en Ecosse, toujours bien pratiqué de nos jours.

Médecine

Héritiers du Chamanisme les druides sont experts en médecine naturelle (cures d'eau, médicaments à base de plantes), le savoir n'étant transmis que par voie orale il est vraisemblable que nous avons perdu une grande partie de ce patrimoine ancestral.

Des documents Gallo-Romains mentionnent l'existence de trousses de chirurgie ce qui atteste d'un savoir faire incontestable.

Les universités du moyen âge, rebouteux et herboristes nous ont néanmoins transmis la richesse d'un savoir qui se perd dans la nuit des temps.

Mégalithes

De nombreux monuments existent, en France Irlande et Angleterre, sous le nom générique de "menhirs" énormes blocs de pierre dressées et rangés selon des modèles comme les alignements de Carnac.

D'autres rangés en cercle autour d'un bloc plus élevé portent le nom de "cromlechs", quand aux "dolmens" ce sont des autels faits d'une grande pierre plate posée sur des blocs verticaux.

On s'accorde à les voir comme des endroits réservés au cérémonies initiatiques ou druidiques, bien que certains dolmen se révèlent être des tombeaux.

Mort

Les légendes montrent qu'elle fait part de la vie de tout être elle est considérée, bien avant le christianisme, comme le principe même de la vie éternelle.

Oghams

Seule source "écrite" du savoir des druides, un alphabet de 20 signes figurés par des traits disposés de différentes manières, dont le premier support fut le bois et reste visible sur certaines stèles funéraires.

Pierre

A l'état brut ou ouvragé c'est un matériau sacré, une forme de mémoire par sa résistance au temps qui passe.

Rites funéraires

Les sépultures sont de deux types : sous un tertre de pierre ou de terre et la fosse sous une pierre plate.

Les nobles se différencient des défunts ordinaires, par la présence de bijoux, d'armes (parfois des chars de combat), la crémation existe mais l'inhumation est privilégiée.

Rois et chefs

La royauté est héréditaire sans droit d'ainesse de son vivant le roi choisit son successeur parmi ses héritiers égaux, en Irlande il opte souvent pour son bras droit.

Sacrifices et têtes coupées

L’image du barbare féroce et sanguinaire colportée par certains auteurs latins est exagérée.

Le sacrifice humain et animal est l'offrande suprême faite aux dieux lors d'une cérémonie en présence du druide.

Des faits relativement rares, comme les têtes coupées aux ennemis pour être offertes en remerciement aux dieux.

Il faut le voir les voir une marque de respect envers ceux qui sont vaincus après un glorieux combat.

Société

Elle comprend trois classes sociales de la base au sommet :

Les producteurs :

Travailleurs de la terre, éleveurs agriculteurs, commerçants et artisans occupent le dessus de la classe.

Les cavaliers :

Dont l'activité principale est la guerre ils appartiennent à la noblesse les rois et les chefs.

Les clergé :

Druides, bardes et vates.

Tribu

Le celte appartient à une famille, puis à un clan (des entités d'individus) et enfin à l'entité territoriale, la tribu.

*Recommandé au lecteur : Le "Dictionnaire de mythologie celte" de J-P Persigout.

Habitat

Habitat

Dolmen

Dolmen

Epee

Epee

Ogham

Ogham

Publié dans Histoire

Commenter cet article