La véritable histoire d'Opération Tonnerre (James Bond)

Publié le par Daniel LESUEUR

Lionel Kennett Crabb dit « Buster » (du nom d'un célèbre nageur et acteur de cinéma, Buster Crabbe) est un homme-grenouille qui « disparut » (pour une fois, le mot est juste : on n'a peut-être jamais retrouvé son corps) au cours d'une mission d'espionnage commanditée par le MI6 au nom de code « Claret » mais désavouée par le Premier ministre Anthony Eden : le 19 avril 1956, il était allé « inspecter » la coque du Ordzhonikidze, cuirassé soviétique en visite officielle dans la rade de Portsmouth. Sous Khrouchtchev pas plus qu'avant ni après on n'acceptait ce genre d'intrusion.

Toutes les hypothèses semblaient crédibles

Surtout à ce moment-là (printemps 1956) : on avait fait disparaître toutes ses affaires ; jusqu'à sa signature dans le registre du Sallyport Hotel où il était descendu.

Pourtant Lionel Crabb ne passait pas inaperçu, toujours vêtu d'un costume de tweed fauve, couvert d'un feutre rond et ne se séparant jamais de sa canne-épée avec un gros bouton en argent gravé d'un crabe d'or.

Quatorze mois plus tard on retrouva, flottant, un cadavre d'homme-grenouille sans tête ni bras, donc non identifiable.

Un ami de « Buster », Sydney Knowles, homme-grenouille héros de la Seconde guerre mondiale, crut néanmoins le reconnaître grâce à une cicatrice au genou.

Accident (Crabb succombant à un mauvais mélange gazeux de son équipement défaillant) ou assassinat de la part des Russes ? Ni l'un, ni l'autre, prétendit le Mail On Sunday cinquante ans plus tard, lorsque des documents jusqu'alors top secret furent déclassifiés : Lionel Kennett aurait été éliminé par le MI6. Plongeur-démineur pendant la Seconde Guerre mondiale, il était passé à la postérité en intervenant lors de deux naufrages de sous-marins britanniques, le HMS Truculent , en janvier 1950, et le HMS Affray , en juin 1951. Le héros qu'il était s'apprêtait à passer à l'Est ; cela aurait été un coup dur pour l'image de l'Angleterre. Cette triste histoire a servi de trame au livre (1961) et au film (1965) de James Bond, « Opération Tonnerre » (« Thunderball »).

Lionel KRABB

Lionel KRABB

Publié dans Histoire, CINEMA

Commenter cet article